-/        
Je veux me rendre à la page .

Waya et les gris

par Forsja Barbe-Cendrée

Commencer la lecture

Attention, ce récit utilise sons et animations. En savoir plus sur Dreams.

Le vent souffle en balayant la neige. Tout les pins se ressemblent, les sentiers ont disparu sous la poudreuse depuis des jours.

Waya cherche son chemin.

Waya est une chamane mais dans cette épaisse forêt où elle s'est perdue, elle ne trouve plus la voix des éléments.

A travers les arbres elle croit sans cesse apercevoir les silhouettes de ses poursuivants...

Elle ne s'arrête quasiment jamais.

Elle marche, le plus longtemps qu'elle peut.

Quand ses forces l'abandonnent, elle s'arrête mais très peu.

Sa cape en peau n'est pas suffisante pour cette température, et son bâton chamanique est une bien piètre arme.

Waya ne fait pas le poids contre ceux qui la considèrent comme une intruse.

Un hurlement déchire la nuit glacée. Waya accélère. Chaque jour qui passe elle perd en réflexe et en vivacité.

Chaque affrontement avec les loups devient de plus en plus insurmontable. Ils l'ont déjà blessée une fois.

Sans feu, sans nourriture, Waya sait qu'elle succombera bientôt. Au froid ou à ses poursuivants.

Leur territoire semble ne jamais finir...

Waya n'a plus la force de poursuivre cette nuit.

Elle grimpe à un pin imposant. Elle s'installe sur une branche qui semble solide.

Peu de temps s'écoule avant que les gris ne s'amassent au pied de l'arbre.

Waya s'endort malgré elle, au son de leurs chants lugubres.

Dans ses rêves, elle s'adresse aux esprits et aux éléments. Elle implore leur aide...

Mais aucun ne répond.

Seul un grand loup vient à elle.

Elle veut hurler, elle veut fuir, elle veut se battre, mais elle dort. Elle reste paralysée.

Le loup n'attaque pas.

Il marche sur elle, il l'écrase de tout son poids et, penchant un visage humain vers elle, lui dit d'une voix gutturale :

"Deux font un..."

Waya se réveille en beuglant de frayeur, chutant de sa branche.

A peine tirée de son cauchemar, la chamane fait face à une réalité bien plus terrifiante... 

Les loups font cercle autour d'elle. Son bâton s'est brisé, elle n'a plus rien, elle va bientôt n'être plus rien.

Le chef de meute se jète sur elle toutes dents dehors. Elle couine de douleur lorsqu'il la mord. Elle sent sa fourrure s'imbiber de sang.

Waya réalise que son corps et désormais semblable à ceux de ses assaillants.

Alors, elle utilise les mêmes armes.

Utilisant la force de ses membres antérieurs elle se rue sur l'alpha Elle mord à son tour.

Ses énormes pattes donnent des coups maladroits mais puissants. Elle laisse un hurlement primal sortir de sa cage toracique.

Animée par une force inconnue Waya se défend sans trêve.

Lorsque l'aube caresse la neige de sa légère clareté, le blanc est tâché de rouge. Le chef de meute est blessé. Les loups capitulent. La jeune louve reste un moment tremblante dans la neige. Waya a survécu.

Un hôte partage à présent son corps...

L'esprit de la forêt ou l'ancêtre de ces loups qui l'ont chassé sans relache ?

Elle l'ignore et pour le moment l'accepte.

Elle court. Ses pattes ne s'enfoncent pas autant que ses pieds dans la neige.

Son flaire la mène vers des paysages qu'elle connait, vers des chemins sûrs.

Lorsqu'enfin elle atteint le but de son voyage, Waya redevient humaine.

Mais en elle, l'esprit du loup hurle encore...