La perle rare

par Masak

Une nouvelle chasse avec les Vieux Corsaires. Masak est pleinement concentré sur sa tâche. Il faut dire que leur chasse précédente n'a pas été fructueuse. Il a déçu les loas et il a déçu Kriyel, la sorcière-docteur.

Celle-ci ne manque pas de lui rappeler sévèrement qu'il n'a pas le droit à l'erreur. Elle veut offrir aux loas un présent digne de ce nom, un sacrifice à la hauteur de leur puissance. Un enfant draeneï. Ombrelune est l'endroit idéal pour dénicher cette perle rare.

Les Vieux Corsaires se sont mis en route. Il attaquent les habitations isolées ainsi que les villages dont les habituels défenseurs sont trop occupés ailleurs, à lutter contre la Horde de Fer. Ce sont des opportunistes, il ne manquent aucune occasion de faire de l'argent facile en faisant couler le sang.

Les villageois sont désemparés et les quelques gardes sont incapables de lutter contre la horde de sauvages qui se jette à corps perdus dans la bataille. Certains draeneï tentent de fuir, d'autres de se battre, mais le même sort leur sera réservé. Les Corsaires ne laisseront derrière eux qu'un amas de cadavres.

Tandis que la plupart d'entre eux cherche quelques richesses à piller, Masak fouille chaque maison à la recherche d'un enfant draeneï.

Plusieurs habitations, plusieurs villages, et toujours rien. Le regard de la sorcière-docteur se fait de plus en plus pesant pour le troll qui craint sa punition. L'Alliance finira par dépêcher des hommes pour régler la situation, le temps joue contre lui.

Leur prochaine cible est située en contrebas. Quelques bâtiments entourés de barrières rocheuses. Une cible aussi idéale que dangereuse, car si la fuite des draeneï est difficile, la retraite des Corsaires le sera tout autant si l'Alliance doit choisir ce moment pour se montrer.

Qu'importe, les Corsaires mélangent courage et inconscience, rien ne les empêchera de prolonger leur funeste épopée. Masak sent que la chance pourrait tourner en sa faveur, aussi tient-il à faire partie des premiers arrivés.

La singulière cavalerie des Corsaires dévale la pente, vociférant injures et cris de guerre à qui peut les entendre. A mesure qu'ils s'approchent de la position des draeneï, le visage de Masak s'illumine. Il y a des enfants !

Ordonnant à sa monture d'accélérer le pas, le troll se rue vers son objectif, fauchant les quelques civils qui tentent vainement de s'opposer à lui. Acculés et tétanisés par la peur, une poignée d'enfants lui font face. Un large sourire se dessine sur son visage lorsqu'il propose à Kriyel de faire son choix. Sans un mot, la sorcière-docteur désigne une jeune fille que Masak s'empresse d'assommer, avant de la glisser dans un sac et de l'attacher sur son raptor.

C'est la volonté des loas.

Une volonté qui les protège, lui et la sorcière-docteur, tandis qu'ils ramènent leur trophée en lieu sûr.

Une volonté qui met d'autres pillards sur la route des Corsaires, afin qu'ils puissent s'associer et défaire les forces de l'Alliance envoyées en Ombrelune après que l'alerte soit donnée.

Une volonté qui emmène cette petite fille loin de son village, loin de sa famille, loin de son peuple.

Cette nuit-là, nul ne peut s'y opposer.


La jeune draeneï ouvre les yeux. Elle est allongée sur une table, partiellement recouverte d'un drap blanc. Au mur, une faible torche peine à éclairer la pièce, dont une partie reste plongée dans l'obscurité. Paniquée intérieurement, elle tente de garder son calme. La sortie, il faut trouver la sortie.

La lumière de la torche se reflète dans les barreaux d'une grille qui n'est pas totalement fermée. Il n'y a pas de gardien, c'est sa chance. Elle se laisse glisser de la table, emportant le drap avec elle, mais ne peut se relever une fois à terre. Ne comprenant pas ce qui lui arrive, elle retire le tissu qui la recouvre pour découvrir l'horrible vérité : ses jambes ont été sectionnées !

Un hurlement de terreur résonne dans la pièce, suivi de sanglots. L'enfant est terrifiée, inconsolable, quand un bruit de sabot vient sonner à ses oreilles.

"Tacaclop, tacaclop..." dit une voix provenant de l'autre côté de la pièce.

Sortant de l'obscurité, Masak s'approche de la petite. Il tient dans ses mains des petites jambes draeneï et s'amuse à entrechoquer les sabots afin de reproduire le son de leur course. Il regarde avec un profond plaisir la jeune draeneï qui hurle de plus belle, de chaudes larmes coulant sur ses joues.

Kriyel fait son entrée. Si les cris incessants auraient irrité la sorcière-docteur en temps normal, aujourd'hui, il n'en est rien. Elle est d'ores et déjà fière du sacrifice à venir. D'un hochement de tête, elle se fait comprendre de Masak. Le troll s'approche de la petite fille, tandis que la dague de Kriyel reflète les flammes de la torche accrochée au mur...