Je veux me rendre à la page .

Cauchemars

par Dazzling Rain

Commencer la lecture

Attention, ce récit utilise sons et animations. En savoir plus sur Dreams.

Très jeune Opylmina Sterrwybwyn doit quitter son clan.

Le cœur brûlé par la séparation d'avec son amoureux, elle s'installe dans un hameau de montagne à une demi-journée de marche de son village.

Les jeunes roegadyns sont bien accueillis dans ce hameau. Ils sont tous plutôt grands et plutôt forts, on leur trouve sans peine du travail et on apprécie leur compagnie. Certains restent quelques mois le temps de savoir quoi faire, d'autres restent toute leur vie et deviennent des guides pour les cadets qui rejoignent l'endroit.

C'est là qu'Opylmina organise sa nouvelle vie et trouve une activité.

Jusqu'au jour où en traversant le village, une petite créature humanoïde, lumineuse et ailée se met à la suivre. Jour après jour, la créature lui vole autour, tripote ses cheveux, essaie d'effacer la suie qui orne son nez. Le petit être qui se révèle être la fée d'un vieil érudit ne l'abandonne plus.

Du jour où la fée entre dans la vie d'Opylmina tout devient plus compliqué.

La fée curieuse comme un pie et ayant la même tendance à voler tout ce qui lui plaît, fait courir la roegadyne à travers tout le village pour s'excuser et restituer les objets dérobés. Malheureusement la jeune fille ne trouve pas toujours le propriétaire... Elle stocke honteusement dans une boite sous son lit les biens qu'elle n'a pas su rendre.

Aujourd'hui un nouvel élément va rejoindre cette boîte. La petite femme rapporte ce qui ressemble à un éclat de roche volcanique.

Opylmina demande, menace, amadoue… La fée refuse d'indiquer d'où vient la pierre.

Opylmina se couche sur un nouveau sentiment de culpabilité.

La nuit est si noire quand on est seule.

Sous les paupières de celle qui reste une enfant des images de cauchemars se forment.

Des monstres endormis tapissent une caverne sombre comme le néant.

La journée, la jeune fille s'active comme d'usage.

Le vieux maître de la fée la surveille de loin.

En retrait, il observe ses habitudes.

La fée, elle, continue de voler des cadeaux pour la roegadyne.

La nuit, les rêves se font de plus en plus présents. La caverne et son village d'enfance se superposent. Un sentiment d'angoisse que bientôt tout sera détruit s'insinue dans son sommeil.

Lune après lune, elle sent que les créatures endormies s'agitent.

Deux silhouettes liées par un fil rouge surplombent le village.

Les jours de travail d'Opylmina deviennent de plus en plus laborieux. Sa fatigue s'accumule et une peur sourde pénètre ses os.

Elle est nerveuse, devenant méfiante avec tous ceux qui l'entourent.

Dans ses cauchemars, elle distingue de plus en plus clairement un visage féminin familier.

Ce dernier s'entremêle aux formes des monstres.

La caverne grouille de plus en plus, les créatures remuent dans leur sommeil. Et toujours, elle voit son village inconscient de la menace.

La fée se montre de moins en moins.

Elle reste près du vieil érudit.

Ce dernier ne quitte plus des yeux la jeune roegadyne.

Bien trop fatiguée pour s'en préoccuper, Opylmina effectue ses travaux avec automatisme, essayant de dépêtrer ses cauchemars de la réalité.

Au plus profond des ténèbres le danger se fait très concret.

Un monstre s'éveille, les yeux promettant l'horreur. Elle reconnaît enfin le visage de la roegadyne qui se fond avec celui de la créature.

Les sueurs froides la sortent de sa torpeur. C'est le visage de la femme qui lui a conseillé de s'installer ici quand elle est partie. C'est également le visage de la femme qui l'a accueillie et l'a aidée à son arrivée.

Les jumelles auraient-elle la capacité d'invoquer de telles créatures ?

Mais pourquoi…

Le soleil levé, les cernes sous les yeux d'Opylmina indiquent son épuisement et son inquiétude. La fée revient vers elle, suivie du vieux maître. Ce dernier, son éther faiblissant et sentant des prédispositions chez la jeune roegadyne lui confie son cristal :

"Tu en auras désormais plus besoin que moi. Occupe-toi bien de ma fée !"

Opylmina Sterrwybwyn fixe le cristal bleu au creux de sa paume. Elle doit faire quelque chose. Elle doit prévenir celui qui a encore un impact sur leur clan.

Elle part dès maintenant.